Partir en Laponie

1 semaine en Laponie !

Cet hiver 2015/2016 nous avions la chance de pouvoir partir 1 semaine. Ne restait qu’à choisir la destination. Pas envie de villes.., gros dilemme : plage au soleil ou neige au soleil ?!

Bon la plage on connait, direction grand nord pour la Laponie !

Pour l’organisation difficile de partir avec un sac à dos et un vol sec et n’étant ni « survivaliste », ni Mike Horn (sauf fantasme en lisant ses récits d’expéditions) on regarde de plus prêt comment organiser ce séjour.

Pourquoi Norwide ?

D’un côté, il y a la possibilité d’aller à Rovaniemi ; le village du père Noel ; en Finlande, de prendre un hôtel et de faire différentes activités mais nous craignions que le côté « station de ski » nous rappelle nos séjours dans les Alpes avec un thermomètre affichant -40°C.

De l’autre, on regarde ce que propose les différentes agences onlines. Que ce soit Terdav, Nomade, Huwans, 66nord… toutes proposent le même séjour dans le parc national d’Hossa.

A y voir de plus près : parc national, isolé, petit groupe, plusieurs activités proposées, quelques heures de Paris, peu de décalage horaire,  banco ! on y va !

Après un bref calcul, on book le séjour avec Norwide : http://norwide.com/fr/trip/3/la-finlande-grandeur-nature et on s’occupe des billets d’avion ce qui nous permet d’économiser quelques euros. Au programme, journée du trappeur, chien de traineau, raquettes et cani-rando (on s’imagine qu’il s’agit de faire de la rando avec un chien mais nous n’en savons pas plus avant de partir)

 

Petit point de géographie :

Hossa est situé au Nord Est de la Finlande à quelques kilomètres de la Russie et du cercle polaire (66°Nord). Il s’agit d’un parc national de 110km2 constitué de lac et de paysage de Taiga. Hossa signifie « lieu lointain » en langue Sami (= lapons), peuple autochtone de Laponie qui couvre le nord de la Suède, de la Finlande de la Norvège et de la péninsule de Kola en Russie.

Fiche Pratique sommaire :

Comment y aller : en avion…, direction Kuusamo

Monnaie : euros

Décalage horaire : + 1 heure / Paris

Prise de courant : les prises sont les mêmes

Météo : froid ! très froid !

Lever du soleil : 9 :47 Coucher du soleil 14 :34 ! Rassurez-vous il ne fait pas nuit noire mais vous ne devriez pas revenir avec des coups de soleil. 😉

C’est réservé du 10 au 17 Janvier !

NB : hébergements, activités, déjeuner et diner sont compris.

Départ le 10 en direction d’Helsinki (la capitale de la Finlande). Petit couac, nous devons arriver le soir à Hossa mais notre vol à du retard et nous ratons la correspondance. La compagnie aérienne nous héberge dans un Hôtel proche de l’aéroport et nous arrivons finalement le 11. Le thermomètre affiche -27°C ! Whaou ça pique.

 

L’organisation, de la « base » est parfaite. Le responsable est informé du retard, il vient nous chercher à l’aéroport en véhicule privé. Le programme de la semaine est changé en conséquence. Nous pensions ne pas pouvoir faire la journée prévue, mais même si elle est raccourcie de quelques heures nous partons pour la journée du trappeur dès notre arrivée ou plutôt la nuit du trappeur ! 😉

Pour l’équipement pas de panique !

A l’arrivée, on nous prête des chaussures et un blouson grand froid. Même si vous êtes équipé je vous conseille de prendre le blouson sauf si vous souhaitez ramener en France une odeur de chien mouillé et de feux de bois qui vous suivra jusqu’à la fin de l’hiver.

S’en suit un petit briefing : nouvelle organisation de la semaine : J1 journée du Trappeur, J2 et J3 chien de traineau avec nuit en chalet, J4et J5 balade en raquette et nuit en chalet, J6 cani rando.

La base, est un grand chalet avec un espace commun, un billard, un bar pour se réchauffer et une salle à manger avec de grande table. Le style est rustique en adéquation avec le climat. Il y a même un jacuzzi extérieur, encore faut il le courage d’y accéder : 10 mètres en maillot de bain par -30°C.

Nos chambres, sont situées à environ 50 mètres de la base dans de petits chalets. Déco également rustique, Finlande oblige, il y un sauna dans la chambre.

On pose les sacs, on s’équipe : collant, sous-gants, gants et multicouche pour le haut.

Après-midi du trappeur :

C’est parti ! Nous sommes 8 par groupe. Nous partons en raquette à la frontale nous balader avec une guide. Elle nous montre la végétation, comment faire un feu, traces d’animaux. Du fait de notre arrivée tardive nous n’avons pas pu expérimenter la pêche sur glace. Après 1h30 de marche, nous avons froid et on se rassemble sous un tipi. La guide nous prépare du saumon au feux de bois agrémenté d’un alcool local. Ça réchauffe ; on en aurait bien bu un peu plus 😉 Superbe ambiance, bon souvenir.

 

Courte visite du chenil puis on retourne ensuite à la base, une bière, un billard et au dodo.

2 jours de chiens de traîneau :

Arrivée au chenil :

Au réveil le 2ème jour, nous comprenons que nous avons fait une erreur ! Mettre le chauffage de la chambre à fond, c’est-à-dire 30°C dans la chambre et -30°C à l’extérieur. On a tous les 2 des yeux de panda et un léger mal de crane. Rien de tel qu’une balade en plein air pour arranger tout ça.

On laisse notre gros sac (valise) dans la chambre et on prend de quoi se laver les dents et se changer le lendemain car ce soir nuit en cabane !

Après le petit déjeuner, direction le chenil. On nous y emmène en voiture.

Impressionnant ! Les chiens sont par 2 dans des grands enclos, dehors ! Ils aboient tous à notre arrivée et n’ont qu’une envie : partir en balade. Petit atelier : comment mettre un harnais. On nous présente nos 4 amis à 4 pattes pour les 2 jours à venir ainsi que notre traineau.

En route :

Notre musher est passionnée, connait tous ses chiens et leurs habitudes. On parlera chien pour les 2 jours à venir. C’est partie pour 10 km de balade chacun sur son traineau avec 4 chiens. Le froid est piquant, la lumière splendide, les paysages somptueux. On ne croise personne. Nous passons à travers bois et le long des lacs gelés. Il faut parfois courir pour aider les chiens dans les côtes. On se prend au jeu tels des aventuriers de l’extrême.

 

Arrive la pause déjeuner au bord d’un lac, le soleil brille, la lumière est rasante, comme dans un film. On est invité à participer à la préparation du repas et la gestion du « camps ». Couper le bois, faire le feu, allez vérifier que les chiens vont bien. Il va de soit que les repas sont congelés, il faut attendre un peu, dès qu’on cesse de bouger le froid reprend le dessus.

 

 

Ma cabane en Laponie :

Nous repartons vers notre cabane où nous passerons la nuit. Les cabanes sont plutôt des chalets parfaitement aménager, je dirai comme un refuge de montagne. Il n’y a ni eau courante, ni électricité. Nous y arrivons vers 16h et on se demande que va-t-on faire jusqu’à 21h….

Rassurez-vous, aucun moyen de s’ennuyer :

  • On commence par nourrir les chiens. Impressionnant ! On casse des blocs de viande congelées que les chiens affamés engloutissent en quelques minutes
  • Il faut couper le bois pour le chauffage, cuisine et pour le sauna !
  • Ensuite il faut aller chercher l’eau dans le lac… gelé. Il faut donc creuser 50cm de glace puis faire bouillir l’eau
  • Et enfin détente ! sauna au feu de bois. Pour les plus motivés, possibilité de piquer une tête dans le lac (dans le trou que nous venons de creuser) ou, coutume locale se rouler dans la neige et courir jusqu’au sauna.

Il ne manque qu’une chose : l’apéro ! On retient pour la 2ème nuit à venir dans une cabane. 😉

La nuit se passe bien, nous dormons dans une petite chambre avec 2 lits superposés. Dépaysement assuré !

Un regret, on apprendra le lendemain qu’il y a eu une aurore boréale et notre guide, occupée avec les chiens ne nous a pas prévenu… Grrrr

Ambiance studieuse ce soir…

Le lendemain, grande balade et retour vers la base. Les chiens fatiguent un peu sur le retour. On les félicite. Au retour à la base, diner tous ensemble notre groupe et les autres. Tous le mondes racontent ses expérience et aventures puis retour dans notre chambre/chalet ou nous avons pris soins de baisser le chauffage. 😉

2 jours de raquettes :

Les 4 et 5 ème jour : journées raquettes. Nous changeons de groupe et de guide. Paul Henri, PH pour les intimes, le guide, a fait le tour du monde en Solex et est adepte de méditation.  Jeune, sympa, dynamique, il vient d’arriver dans le « grand nord » pour cette saison. Notre groupe se compose de 2 étudiantes, de 3 sexagénaires soixante-huitard charmant et de nous 2.

Une journée inoubliable :

Nous partons directement de la base en direction de notre cabane. Carte et boussole en main, c’est parti ! La balade est magique, l’environnement est le même que les 2 jours précédents, lac gelé, foret mais nous profitons pleinement du paysage. Nous faisons notre trace dans la neige et nous avons la sensation de fouler une terre inexplorée. Nous ne croisons aucun autre groupe, aucun son à part nos bruits de pas étouffé. Marcher dans cet univers monochrome est extrêmement relaxant, peut être plus que les treks/balades que nous avions fait dans les déserts. Je suis complètement envoûté, prends un peu d’avance sur le groupe et marche seul au milieu d’un lac gelé, sensation garantie !

 

La pause déjeuner me rappelle à la réalité. Déjeuner aux feux de bois en plein air qui nous permet de reprendre un peu d’énergie pour la 2ème partie de la journée.

Pour ceux qui sont inquiets en regardant la température affichée, nous n’avons absolument pas froid en activité, nous retirons même quelques couches.

Un petit coup d’œil sur la carte et nous repérons l’ile sur laquelle est situé notre cabane pour la nuit. On file vers elle. Le soleil descend vite.

Installation pour la nuit :

La cabane est un peu plus grande que la première. Il y a une pièce commune avec salle à manger et 4 lits et 2 chambres. On s’installe dans la pièce commune.

En fonction de ses préférences chacun trouve sa fonction pour les taches de la soirée : couper le bois, allumer le feu de la cheminée et du sauna, préparer le diner, creuser la glace pour aller chercher l’eau. Tout se passe naturellement, le groupe est très agréable.

Diner au coin du feux à la bougie, ou chacun raconte ses histoires de voyages. Cette fois ci nous avons penser à l’apéro. Soirée extrêmement conviviale !

Pendant ce temps le sauna a eu le temps de chauffer et on s’y refugie tous après le diner. Certain se roule dans la neige et revienne en courant. Sensation et fou rire garantis. On s’endort léger au coin du feu.

On repart le lendemain, PH nous apprend à nous orienter, les paysages sont toujours aussi beaux. Il fait plus chaud aujourd’hui -12 mais c’est beaucoup plus désagréable car le climat est plus humide et la sensation de froid beaucoup plus désagréable qu’à -30°C.

Nous passons aussi une superbe journée. Retour à la base en milieu d’après-midi.

Enfin une douche chaude, oui vous vous doutez bien que se doucher avec l’eau du lac était délicat…

Visite de la ferme aux rennes :

Pas le temps de se reposer, une petite « animation » est prévu : la visite de la ferme des rennes. A notre arrivée il fait nuit noire : nous pouvons nous approcher des mammifères et du célèbre Renne des Neiges ! Ahahah ! Nous sommes également invités à visiter la boutique de la ferme ou vous pourrez ramener un petit souvenir un peu kitch. On vous conseille d’y aller pour la photo !

Puis retour, à la frontale à la base qui est situé à quelques centaines de mètres.

1 journée de cani-rando :

Le lendemain : cani-rando. C’est quoi donc ?! Le chien est toujours harnaché mais le traineau c’est nous ! Attention de ne pas choisir un chien trop dynamique. Autant sur le plat, ce n’est pas très agréable d’être tiraillé par le meilleur ami de l’homme autant dans les cotes c’est très pratique. Attention également aux descentes ou ça va très vite ! Le grand jeux de la journée sera d’appeler le chien de son coéquipier pour le faire courir dans les descentes : fou rires garantis !

Ce n’est pas l’activité que nous avons préférée mais l’ambiance et la journée sont encore excellentes !

Dernière soirée, certains se risquent au jacuzzi extérieur, on se contente de refaire le monde avec notre guide au bar.

On repart le lendemain avec des images pleins les yeux.

Allez-y !

Ce séjour restera parmi nos meilleures vacances. On vous recommande vivement : accueil, activités, ambiance, dépaysement au top.

NB : pour ceux qui le souhaite il est possible de faire de la motoneige. Nous n’avons pas regretté de ne pas l’avoir fait et e n’avoir profité pleinement de la nature.