George Town (Penang) : une ville pleine de charme

Penang : retour sur la péninsule

Penang est une presqu’ile située au Nord-Ouest de la Malaisie. Nous y faisons une brève escale dans la ville principale : Georgetown.  Penang regorge d’activités, plage jungle, zoo, temple que nous avons eu le temps de visiter.

Nous atterrissons le matin depuis Kuching. Nous prenons notre carrosse à l’aéroport, attention conduite à gauche. Après quelques mètres au volant, une pluie diluvienne s’abat sur la voiture, heureusement ce n’est que pour une courte durée.

Avant d’arriver à Georgetown, nous nous arrêtons au temple Kek Lok Si ; temple bouddhiste construit en 1890. Il est immense ! Il est possible d’aller au somment avec un petit téléphérique (6RM A/R) pour admirer la déesse de la miséricorde et la vue.

Après la pause déjeuner dans un petit resto prêt du temple, on repart vers Georgege Town.

En arrivant à l’hôtel, petite faute de carre dans les ruelles qui a pour conséquence une rayure sur la portière passager… Bon on verra ça plus tard.

Nous logeons au Nordin Street house qui est légèrement excentré (20 minutes de marche du centre). L’hôtel est correct : 100 euros la nuit dans une chambre pour 5. La chambre est spacieuse mais borgne.

Nous avons malheureusement peu de temps et nous partons nous promener aussitôt les bagages posés. Georgetown est un mix de culture autochtones, coloniales et a su s’adapté aux touristes.

Dans le centre historique, on déambule dans les ruelles joliment décorées. Il y a de multiples petites échoppes d’artisanat alternant avec restos et bâtiments anciens. La ville est vivante et joyeuse.

En bord de mer, nous allons voir les maisons flottantes sur pilotis où se sont regroupés des immigrés Chinois aux XIXème siècle. Demandez les « jetties » Il y a beaucoup de monde et nous comprenons que les habitants soient gênés mais il difficile de ne pas avoir un œil voyeur sur le charme de ses habitations où tout est dans le détail. Il s’agit d’un petit village « flottant » situé à quelques mètres du centre-ville.

Le street art est omniprésent et on se prête aux jeux des photos avec certaines œuvres « interactives ». C’est en 2012 que la ville a accueilli le festival de street art et demandé à l’artiste lithuanien Ernest Zacharevic de peindre des fresques sur les murs. Il est ainsi le plus représenté. D’autres artistes locaux ont également investi les murs de la ville. L’objectif était de dynamiser la ville et effectivement on parcourt des kilomètres à la recherche des fresques tout en visitant pour la joie des plus petits et des plus grands.

Historiquement la ville est très riche. Initialement ville de négoce, la ville a connu son essor au XIXème sicle lorsque le capitaine Francis light (un britannique) en prit possession et autorisa les nouveaux arrivants à s’approprier les terres. Il s’en suit une immigration de toute l’Asie. On ressent encore aujourd’hui ce melting pot culturel (little india, maisons de clans chinoise) et religieux (mosquée, temple bouddhiste).

Au moment du dîner, énorme averse ! On se réfugie trempé dans un restaurant de Chinatown . Super ambiance. Nous mettons un peu de temps à comprendre le fonctionnement et qu’il s’agit d’un mini food court. Il faut acheter les boissons à une certaines personne et les plats à d’autres qui font la cuisine sur différents stands : brochettes, nouilles sauté, raviolis….

On a aimé :

  • l’ambiance
  • le street art
  • le charme de la vile

On a regretté :

Ne pas être resté 1 journée de plus

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *